Les carburants d’aviation durables

Action Que sont les carburants d’aviation durables ?

Les Carburants d’Aviation Durables ou SAF (Sustainable Aviation Fuels) sont amenés à devenir dans les prochaines années le principal levier de décarbonation du transport aérien. Issus de sources non-fossiles, ils permettent une réduction des émissions de CO de 80% en moyenne sur l’ensemble du cycle de vie du carburant. Ils peuvent être utilisés aujourd’hui dans les avions existants sans modification de l’aéronef, des moteurs et des opérations aériennes. Ils se substitueront progressivement à l’avenir au kérosène traditionnel.

SAF

Ces nouveaux carburants sont de deux types :

  • les biocarburants de 2e génération, issus de biomasse – notamment d’huiles usagées ou de déchets agricoles, ne concurrençant pas les cultures alimentaires.
  • les carburants de synthèse – appelés également « Power-to-liquid » ou « e-fuels », élaborés à partir de CO capté dans l’atmosphère et d’hydrogène, extrait de l'eau en utilisant de l'énergie qui doit être bas-carbone.

Air France ne sélectionne que des carburants dont la durabilité est avérée et certifiée par des organismes indépendants et mondialement reconnus comme le RSB ou ISCC+.

image

Réductions d'émissions permises par le SAF

Les SAFs émettent pendant le vol une même quantité de CO2 que le kerosène. Les réductions d’émissions permises par les SAF proviennent de leur processus de fabrication. Prenons l’exemple de carburants issus d’huiles végétales usagées : ces huiles sont produites à partir de plantes, qui pendant leur croissance, absorbent du CO2 atmosphérique, par la photosynthèse. Elles sont utilisées, puis recyclées pour fabriquer du carburant. L’empreinte carbone globale de ce SAF est calculée en déduisant le CO2 absorbé, en amont, des émissions générées par sa combustion en vol. C’est ce que l’on appelle l’analyse de l’empreinte carbone en cycle de vie, prenant en compte la fabrication, l'utilisation, le transport et le recyclage ou l’élimination d’un produit.

Sustainable Development - PLANES

Un levier décisif de décarbonation

Air France voit dans ces Carburants d’Aviation Durables un levier décisif de décarbonation du transport aérien et a été dès 2011 pionnière dans leur utilisation.

La production de ces carburants reste actuellement très limitée, faute de filières industrielles suffisamment développées, et leur prix 4 à 8 fois plus élevé que celui du kérosène fossile. C’est pourquoi Air France œuvre aux côtés de ses partenaires industriels et académiques et instituts de recherche pour l’émergence rapide de filières de production. 

Airbus A 350

L’incorporation progressive de SAF revêt un double objectif : contribuer à la décarbonation de nos opérations, et répondre à la demande croissante de nos clients, l’achat de SAF permettant de réduire l’empreinte carbone de leurs déplacements. Dès 2022, les vols au départ de France incorporeront en moyenne l’équivalent de 1% de Carburants d’Aviation Durables. A horizon 2030, nous visons un taux d’incorporation de ces carburants d'au moins 10% au niveau mondial, et 63% en 2050. Nous soutenons ainsi, tout en visant de les dépasser, les objectifs d’incorporation de SAF des feuilles de route française et européenne. 

Quelques dates clés

2011
Air France réalise son premier vol avec du SAF.
2014-2016
La compagnie opère au total 78 vols alimentés en SAF entre Toulouse-Paris et Nice-Paris. Cette première expérimentation de longue durée a été reconnue pour son caractère  innovant par la Commission européenne et IATA (International Air Transport Association).
2017-2020
Air France, aux côtés du Commissariat Général au Développement Durable, a initié et s’est engagée dans le partenariat Engagement pour la croissance verte (ECV). Par la suite, Air France a soutenu plusieurs programmes visant à faire émerger des filières françaises (Appel à manifestation d’intérêt).
2021
Air France-KLM lance le programme SAF Corporate, permettant aux Clients Entreprises de contribuer financièrement à l’approvisionnement et à l’utilisation de SAF au-delà de l’incorporation réglementaire. En Mai, Air France s’associe à une première mondiale, l’utilisation d’un SAF français permettant une réduction de 91% des émissions de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie, sur un vol Paris-Montréal. Par la suite, Air France continue à innover au départ des régions et opère un vol Paris-Nice avec 30% de SAF.
2022
Introduction d’une contribution SAF et lancement d’une offre de financement volontaire SAF à destination de nos clients individuels.
2030
Air France vise une utilisation d'au moins 10% de SAF au niveau mondial.
2050
Air France vise une utilisation de 63% de SAF au niveau mondial.